Entre la mémoire et l'oubli

La pensée protestante aujourd'hui
24,00 CHF
Pages:
220
ISBN:
978-2-8309-1607-2
Date de publication:
25/10/2016
 

Description

Ce livre, issu du colloque de fermeture de la Faculté de théologie de Neuchâtel, propose une réflexion de différents professeurs de théologie (en sciences bibliques, en éthique, en théologie pratique, etc.) et d’acteurs liés à la faculté sur les défis de la pensée protestante et son avenir, que ce soit au sein de l’Université ou plus généralement dans la Cité. En quoi, d’un point de vue théologique, le travail de mémoire et l’oubli peuvent-ils éclairer la vie des contemporains et la société dans laquelle ils habitent ? Autrement dit, en quoi et comment la religion chrétienne interprétée dans ses traditions protestantes peut-elle influencer aujourd’hui notre situation humaine et celle de notre société ? Telle est l’interrogation centrale de cet ouvrage.

Avec des contributions de François-Xavier Amherdt, Jean-Jacques Aubert, Didier Berberat, Gilles Bourquin, Pierre Bühler, Nicolas Cochand, Pierre-Luigi Dubied, Didier Halter, Gottfried Hammann, Monika Maire-Hefti, Christian Miaz, Félix Moser (éd.), Denis Müller, Martine Rahier, Willy Rordorf, Folker Siegert, Gaëtane Valazza et Jean Zumstein

Auteur

Félix Moser a été le dernier doyen de la Faculté de théologie de l'Université de Neuchâtel.

Elise Cairus a été assistante à la Faculté de Théologie de l'Université de Neuchâtel.

Table des matières

Préface
Félix Moser, doyen de la Faculté de théologie, p. 11


Première partie : Conférences « Entre la mémoire et l’oubli »


Faire mémoire du passé proche et du passé lointain
Willy Rordorf, p. 41


La tradition pascale sous-jacente aux évangiles écrits
Folker Siegert, p. 59


L’exégèse protestante comme apprentissage de la liberté
Jean Zumstein, p. 79


« La pluralité du temps biblique » selon Paul Ricoeur, une histoire à faire au quotidien
François-Xavier Amherdt, p. 91


Entre la mémoire et l’oubli : le pardon comme reconnaissance
Pierre Bühler, p. 101


Le désenchantement neuroscientifique de la mémoire et la subsistance du théologique
Gilles Bourquin, p. 117


Au vu de son histoire, la Faculté de théologie de l’Université de Neuchâtel pouvait-elle avoir un autre avenir ?
Gottfried Hammann, p. 133


La déception, point final
Pierre-Luigi Dubied, p. 145


Le mensonge de la fermeture pour raison économique
Nicolas Cochand, p. 159


Deuxième partie : Table ronde « Le statut de la théologie académique aujourd’hui et quelques réflexions sur son avenir »


L’Église dans la société et la théologie dans l’académie
Didier Halter, p. 167


La théologie académique, un geste critique et une parole publique
Denis Müller, p. 171


Troisième partie : Soirée officielle «L’Ange de l’Histoire et la fermeture d’une faculté »


Allocution
Martine Rahier, rectrice de l’Université de Neuchâtel, p. 177


Discours théologique
Didier Berberat, vice-président du Conseil de l’Université, p. 179


Allocution
Monika Maire-Hefti, conseillère d’État, cheffe du Département de l’éducation et de la famille, p. 183


Allocution
Christian Miaz, président de l’Église réformée évangélique neuchâteloise, p. 187


La pertinence de la théologie à l’université : bien au-delà de la formation des pasteurs
Gaëtane Valazza, ancienne assistante en théologie, p. 191


L’Ange de l’Histoire et la fermeture de la Faculté
Félix Moser, doyen de la Faculté de théologie, p. 195


Postface: Des leçons à tirer de la mésaventure de la Faculté de théologie de l’Université de Neuchâtel
Jean-Jacques Aubert, vice-recteur enseignement, p. 203

revue de presse

Commentaires

Droits vendus

no entires at the moment