Ferdinand Buisson

Père de l'école laïque
35,00 CHF
Auteur(s):
Cabanel Patrick
Pages:
560
ISBN:
978-2-8309-1597-6
Date de publication:
25/09/2016
Collection:
Histoire
 

Description

Ferdinand Buisson, Prix Nobel de la paix en 1927, a eu une très longue carrière religieuse, pédagogique et politique. Elle a fait de lui l’un des hommes les plus importants, mais aussi les plus méconnus, de l’histoire de la France contemporaine. Il a dirigé l’enseignement primaire de 1879 à 1896, en menant une véritable révolution scolaire et morale au sein de l’école publique. Le pédagogue est entré ensuite en politique, pour prendre une part décisive dans la bataille anticléricale et pour la Séparation de l’Eglise et de l’Etat. Fidèle sa vie durant à ses engagements de jeunesse, une gauche aux épithètes multiples, religieuse, pédagogique, politique et pacifiste, ce protestant qui fut d’abord théologien et passa par l’expérience de la Suisse et des Etats-Unis peut être tenu pour le père de l’école laïque.

Auteur

Patrick Cabanel, directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, a publié notamment "Le Dieu de la République. Aux sources protestantes de la laïcité (1860–1900)" (2003), "Les mots de la laïcité" (2004), "Entre religions et laïcité. La voie française : XIXe–XXIe siècles" (2007), "Histoire des protestants en France, XVIe– XXIe siècle" (2012).

Table des matières

Introduction – Une icône grise, p. 9
Abréviations, p. 15

Chapitre 1 – La trame protestante et suisse d'un destin français, p. 17
Origines, p. 17
L’Académie de Neuchâtel, p. 22
Le Dictionnaire universel de Larousse, p. 32
De Quinet à James Guillaume : des amitiés en Suisse, p. 38
Du diaconat évangélique au libéralisme religieux, p. 45
Histoire sainte et fondation d'une Église, p. 51
Neuchâtel : préparer Paris, p. 60
Mise en abîme : Sébastien Castellion, p. 70

Chapitre 2 – Chantiers pédagogiques, p. 85
Le siège de Paris, la Commune, l'orphelinat des Batignolles, p. 86
L'inspection primaire, p. 94
L'expert international et l'exemple des États-Unis (1873-1878), p. 101
Chantiers primaires, p. 111
Un manuel de lecture : le Caumont, p. 118

Chapitre 3 – « Le Buisson » : le Dictionnaire de pédagogie, p. 127
Une entreprise éditoriale, p. 128
Public et réception, p. 134
Auteurs, p. 140
Une encyclopédie, p. 147
Le Dieu du Dictionnaire, p. 155
L'Institution de l'école laïque, p. 163
Épilogue : le Nouveau dictionnaire de pédagogie (1911), p. 177

Chapitre 4 – Le moment Buisson, p. 185
Le directeur et ses ministres, p. 186
Assemblées parlementaires et lois laïques, p. 191
Conférences et inaugurations : au coeur du chantier laïque, p. 200
Algérie et Tunisie, p. 210
Un milieu, p. 216
Vies parallèles : Buisson, Gréard, Pécaut, p. 226
Fins de partie (1896), p. 236
Le professeur de pédagogie à la Sorbonne, p. 245

Chapitre 5 – Une laïcité religieuse, p. 251
Déceptions laïques, p. 252
La Correspondance générale de l'instruction primaire et l'âme de l'école, p. 258
L'hypothèque du protestantisme, p. 266
Une religion laïque, p. 274
Dans la mêlée religieuse et libre penseuse au début du XXe siècle, p. 284
Le fond religieux de la laïcité et le Dieu de Buisson, p. 293

Chapitre 6 – Une vocation politique. De l'affaire Dreyfus au Prix Nobel de la paix, p. 305
Un dreyfusisme, p. 305
Une campagne électorale en 1902, p. 320
Face aux congrégations religieuses, p. 326
La Séparation des Églises et de l'État, p. 342
Après la Séparation : vers une République sociale, p. 352
Le suffrage des femmes, p. 363
L'idée de patrie, p. 369
Dans l'Union sacrée, p. 372
Le Prix Nobel de la paix, p. 381

Conclusion, p. 389

Notes, p. 395

ANNEXES

Note sur les fonds d'archives relatifs à Ferdinand Buisson, p. 513
Publications de Ferdinand Buisson, p. 515
Bibliographie, p. 521
Index nominal, p. 529

revue de presse

L'originalité de cet ouvrage est de s'appuyer sur des fonds d'archives jusqu'alors inexploitées et de l'intérêt que l'auteur porte sur ses convictions religieuses, son hostilité à l'égard de Calvin (sa thèse porte sur Sébastien Castellion), sur ses rapports à la morale laïque s'appuyant sur une spirale aux parfums de christianisme.
Réveil, Presse régionale du Sud, juin 2017

Le personnage, tel qu'il ressort de la lecture de ce livre, passionnant pour qui s'intéresse à cette période et à ces questions, semble bien complexe. (...) Les hésitations de F. Buisson sont bien mises en lumière, et le lecteur d'aujourd'hui ne peut manquer d'y voir les prodromes des incertitudes actuelles sur la conception de la laïcité de l'école publique.
Lignes de Crêtes, janvier-mars 2017, et Théophilyon XXII (1), 2017

 

Commentaires

Droits vendus

Tous droits disponibles