Le protestantisme et Calvin

Que faire d'un aïeul si encombrant ?
17,00 CHF
Auteur(s):
Reymond Bernard
Pages:
136
ISBN:
978-2-8309-1284-5
Date de publication:
15/10/2008
Collection:
Protestantismes
 

Description

Le protestantisme et Calvin ont partie liée l’un avec l’autre. Mais dans la période du 500e anniversaire qui met particulièrement en lumière la figure du Réformateur genevois, il convient de mesurer ce que le protestantisme et la Réforme lui doivent ou ne lui doivent pas. Le calvinisme a certes essaimé dans le monde entier, d’autres courants n’en ont pas moins largement imprimé leur marque sur le christianisme réformé. Et l’héritage revendiqué par les penseurs protestants ne restitue pas toujours, par l’excès ou la sous-estimation, l’originalité de la pensée et de l’œuvre de Calvin.

Dans cet essai, Bernard Reymond fait la critique de la réception du Réformateur dans la famille réformée. Sans concession, son livre reprend fondamentalement l'une des préoccupations du Réformateur qui a toujours combattu l’idolâtrie, aussi quand celle-ci s’attachait à sa propre personne. Paradoxalement, l’essai sans concession de Bernard Reymond est ainsi une forme d’hommage à sa mémoire.

Auteur

Bernard Reymond, spécialiste des relations entre culture et foi chrétienne, est professeur honoraire de théologie pratique de la Faculté de théologie de Lausanne.

Table des matières

revue de presse

"Il faut relire Calvin en sachant que depuis son temps des pages ont été tournées. Peut-être convient-il de conseiller la lecture de ce libelle avant de se lancer dans le reste de la littérature qui lui a été consacrée durant cet anniversaire ?" Revue d'Histoire Ecclésiastique, vol. 3/4, 2010 L'oeuvre nous sort d'un carcan, d'une vénération quasi idolâtre de la théologie du grand homme en rejoignant Calvin lui-même qui refusait qu'on s'attache à sa propre personne au point où il a voulu une sépulture anonyme. Et pourtant, mettre en valeur la postérité de l'homme malgré ses limites est aussi d'une certaine façon lui rendre un hommage mérité. La Vie Chrétienne, été 2010 C'est bien en héritier rebelle, d'ailleurs (il suffit de voir le titre !), que le théologien réformé libéral Bernard Reymond a écrit un petit livre brillant et jubilatoire où il prend une posture très critique par rapport à Calvin. Esprit & vie, # 217, novembre 2009 Ce petit livre est surtout passionnant par l'histoire du calvinisme à travers les siècles. B. Reymond en fait une présentation brève, mais avec une grande clarté. Sources, Juillet/Août 2009 Le sous-titre de cet essai stimulant en annonce le climat ! (...) Calvin ne risque donc la moindre idolâtrie et ce témoignage sans complaisance propose à qui voudra une vive lucidité sans la moindre complicité. Historia, juin 2009 Approche critique, mais qui, paradoxalement, rend finalement hommage à Calvin. Certitudes, #239, mars-avril 2009 On ne saurait trop recommander cet ouvrage, petit par la taille mais stimulant, même pour un public non spécialisé. LibreSens, #182, mars-avril 2009 Présenter Jean Calvin dans le cadre du cinquième centenaire du réformateur quand on n'en est pas un "fan" permet de ne pas verser dans l'adulation (loin s'en faut), sans pour autant ignorer les talents de cet homme. (...) Ce livre réjouissant sera à lire en contrepoint à tous les panégyriques à paraître cette année. Evangile et liberté, #227, mars 2009 Il fallait pas mal de courage pour poser une question aussi impertinente au moment où l'Eglise réformée se prépare à célébrer avec éclat le 500e anniversaire de la naissance de Calvin. Impertinente, mais justifiée... Choisir, janvier 2009 Nous retiendrons (ce livre) pour sa lecture impertinente de l'histoire de la Réforme et du protestantisme à travers le prisme calviniste et celui des oppositions féroces aux idées du promoteur de la Réforme en France. Presse Réformée du Sud,et La Voix protestante, janvier 2009 Une approche iconoclaste du Réformateur (...). Sans doute contestable, mais fort intéressante par l'éclairage qu'elle apporte sur la tradition réformée qui ne se limite pas à Calvin. Unité des Chrétiens, janvier 2009 Calvin reste un "aïeul encombrant", comme le dit joliment le titre d'un petit livre très intéressant du théologien Bernard Reymond. Le Temps, 13 décembre 2008 Un essai léger à lire autant qu'à cogiter.(...) Bernard Reymond parvient à esquisser des voies nouvelles pour assumer un héritage tout en s'en démarquant. Le Protestant, décembre 2008 Ce petit ouvrage mérite une attention particulière.(...) L'auteur n'entre jamais dans un critique négative qui chercherait à ternir l'image du grand réformateur. Il rend à Calvin ce qui lui revient. Le Messager, 30 novembre 2008 Un aïeul encombrant, Calvin ? (...) Cette relecture a quelque chose de réjouissant. Protestinfo, 10 novembre 2008 Ce joli petit livre traverse les siècles à grandes enjambées. Faire court, c'est souvent faire clair. (...) Voilà. La messe est dite. Elle l'est d'une manière intelligente, roborative et simple. Qu'il est bon, comme le fait le théologien, de tout oser remettre en question. La Tribune de Genève, 18-19 octobre 2008

Commentaires

Droits vendus

no entires at the moment