Nouveau

Le courage de comparer

L'anthropologie subversive de Marcel Mauss
22,00 CHF
Auteur(s):
Bert Jean-François
Pages:
152
ISBN:
978-2-8309-1755-0
Date de publication:
25/08/2021
 

Description

La démarche comparative que l’anthropologue Marcel Mauss (1872 – 1950) élabore en grande partie avec son jumeau de travail, l’historien Henri Hubert, entre la fin du xixe siècle et le début du XXe siècle, relève de logiques multiples. Comme méthode, elle est une stricte et minutieuse approche philologique des sources. Comme état d’esprit, elle relève d’une manière d’apprivoiser l’inconnu. Comme perspective critique, elle constitue un formidable outil scientifique d’objectivisation de la recherche, en particulier en histoire des religions.

Cet ouvrage se propose de montrer quels ont été les principaux effets de ce comparatisme ni systématique, encore moins achevé, mais que l’on peut reconstituer en suivant la manière dont Marcel Mauss aborda certains phénomènes religieux, comme le sacrifice, la magie ou la prière.

Ceci n’est pas seulement un nouveau livre sur Mauss et sur sa manière d’observer les phénomènes sociaux. C’est un livre sur les effets d’un comparatisme radical et subversif qui ne laisse jamais en paix celui qui décide de le mettre en oeuvre pour explorer et comprendre la diversité humaine.

Auteur

Sociologue et historien des sciences sociales, Jean-François Bert enseigne à l’Université de Lausanne. Ses travaux récents portent sur l’histoire des pratiques savantes et la matérialité des savoirs.

Table des matières

Introduction, p. 7

Chapitre premier. Marcel Mauss, un simple continuateur de Durkheim?, p. 21
1. L’attitude comparatiste de Durkheim, p. 23
2. Appliquer la comparaison aux faits religieux, p. 27
3. La différence maussienne, p. 31
4. Les principes d’une bonne pratique comparative en histoire des religions, p. 37
5. De la critique à l’interprétatif, p. 42

Chapitre II. Quitter l’évolutionnisme en comparant les sacrifices, p. 49
1. Heurs et malheurs d’une collaboration à distance, p. 50
2. Sortir des fausses ressemblances : le modèle philologique, p. 55
3. Des faits, rien que des faits : le refus d’une comparaison apologétique, p. 59
4. Changer la focale : les « pratiques religieuses », p. 63
5. L’« Essai » est-il un texte subversif ?, p. 66

Chapitre III. La magie de la comparaison maussienne, p. 69
1. Du sacrifice à la magie : de quelques différences notables, p. 71
2. Résister au simplisme de Frazer, p. 74
3. Les effets du comparatisme : définir, interpréter et complexifier, p. 78
4. Objet, technique, et langage : trois nouveaux domaines de réflexion, p. 83
5. Dépasser une sociologie systématique, p. 91

Chapitre IV. La prière, un précipité de comparatisme, p. 99
1. Un projet au long cours, p. 100
2. Une grande entreprise au départ manqué, p. 102
3. Se défaire de nos savoirs sur la prière, p. 105
4. Un précis de méthodologie, p. 108
5. Le métier de sociologue : comparer et spécifier, p. 111
6. Penser la prière en nuances, p. 115

Chapitre V. 1909, une année décisive, p. 119
1. 1907 et 1909 : deux candidatures malheureuses, p. 120
2. Un livre bilan : les Mélanges d’histoire des religions, p. 127
3. Des concessions de moins en moins prudentes, p. 132

Conclusion, p. 139

revue de presse

Commentaires

Droits vendus

no entires at the moment

Interviews

Pour un comparatisme radical et subversif

Découvrez la collection Histoire des religions