L'éternel féminin (épuisé)

Une face cachée du Dieu biblique
0,00 €
Auteur(s):
Keel Othmar
Pages:
144
ISBN:
978-2-8309-1246-3
Date de publication:
04/12/2007
 

Description

Ce livre est épuisé.

"Je suis Dieu, et non pas mâle", affirme Yahvé dans le livre d'Osée. Ce passage sans équivoque indique que le Dieu de l'Ancien Testament n'est au moins pas que masculin. En plus de quarante ans de recherches archéologiques et exégétiques autour et sur l'Ancien Testament, Othmar Keel propose ici une introduction passionnante sur la part féminine du Dieu de l'ancien Israël. 189 représentations de femmes déesses découvertes dans la région sont reproduites et expliquées dans la partie catalogue de l'ouvrage : scarabées, statuettes, bas-reliefs présentent la femme dans toutes sortes d'identités divines, qu'une lecture attentive de la Bible met également en évidence.

Chaque série de représentations ordonnées thématiquement fait l'objet de commentaires et renvoie à des citations explicites de l'Ancien Testament. Dans l'introduction et l'épilogue de l'ouvrage, Othmar Keel développe plus largement une thèse surfa féminité de Dieu la tradition s'est efforcée de dissimuler cette face cachée du Dieu d'Israël, alors que les signes de sa féminité abondent dans les Ecritures, comme par exemple dans le récit du déluge ou dans certaines allusions relatives à la présence d'une déesse aux côtés de Yahvé dans le premier Temple de Jérusalem.Pour Othmar Keel, il s'agit aujourd'hui de réhabiliter cette dimension originelle afin de rétablir une égalité fondatrice de l'homme et de la femme.

Auteur

Othmar Keel (1937) a fait des études de théologie, exégèse, histoire des religions et histoire de l'art aux Universités de Zurich, Fribourg, Jérusalem et Chicago. Professeur d'Ancien Testament à l'Université de Fribourg (1969-2000), il est l'un des spécialistes les plus reconnues de l'archéologie du proche-orient. Il est président de la fondation BIBLE+ORIENT à Fribourg depuis 2004, et a notamment publié, avec Christophe Uehlinger, "Dieux, Déesses et figures divines", Cerf 2001.

Table des matières

revue de presse

Un livre sobrement luxueux, où l'image sans fard est en soi parfois plus iconoclaste que le langage de ceux-là même qui ont cru à leur efficacité spirituelle ou s'en sont méfié.
Foi & Vie, # 4, octobre 2008

C'est un ouvrage qui est à la fois beau, militant, et savant.
Presse Réformée du Sud, octobre 2008

Voici un livre qui explicite à propos la part féminine de Dieu et qui ne manquera pas de soutenir la lutte pour l'égalité des droits de la femme.
L'Eventail, 1er septembre 2008

Or ce n'est pas l'un des moindres mérites d'Othmar Keel que de nous révéler cette face féminine du divin, dont on retrouvera plus tard les traces à travers tout un travail de réélaboration, dans la sagesse du Livre des proverbes, ou dans la Schekinah (...). De quoi nous faire réviser nos images les plus profondément ancrées.
Le Monde des Religions, juillet-août 2008

Magnifiquement présenté, bien documenté et de lecture facile, ce livre d'un grand spécialiste ouvre une nouvelle compréhension du Dieu biblique. A lire et à offrir !
Etudes, juillet-août 2008

Ce beau livre reproduit 154 sculptures et fresques de l'Antiquité qui glorifient la divinité de la femme.
Nouvelles Clés, juin-juillet 2008

Othmar Keel nous dévoile que le féminin imprègne l'image biblique de Dieu.
Biblia, #69, mai 2008

En osant aborder la question de la féminité divine, le professeur Othmar Keel a accompli une démarche académique exemplaire dans la mesure où elle permet de réfléchir ouvertement sur la tradition confessionnelle dont elle est issue.
24Heures, 12 avril 2008

L'Etre suprême est donc un homme pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, c'est-à-dire pour environ les trois-quarts de l'humanité. Mais il n'en a pas toujours été ainsi.
www.cuk.ch, 3 avril 2008

Jusqu'à quel point peut-on dire que le Dieu de la Bible est masculin ? (...) L'idée qui sous-tend cette exposition - et qui s'appuie sur les textes bibliques - est que les traits et attributs particuliers de ces déesses locales ainsi représentées se retrouvent dans les caractères mêmes de Dieu. (...) Un beau catalogue.
LibreSens, #174, avril 2008

Que vous soyez farouchement féministes ou attachés à l'Éternel exclusivement mâle ou encore indifférents, je vous recommande vivement de vous promener dans cet ouvrage. Vous vous y aventurerez comme si vous visitiez un musée, mais sans être dérangés par d'autres visiteurs.
Bulletin information biblique (Bib) d'Evangile et Vie, avril 2008

Si le livre est très sérieux, l'hypothèse qu'il soulève est relativement impertinente: Dieu n'aurait pas toujours été indiscutablement masculin, et cela nous aurait été caché ! (...) Bref, une enquête passionnante étayée par une iconographie d'une exceptionnelle richesse.
Réforme, #3264, 20-26 mars 2008

Un parcours iconographique de grande qualité pour sonder les ineffables beautés de la divinité.
Profil Femme, mars 2008

On se demande pourquoi il a fallu attendre notre époque pour que la question vienne sur le tapis. Et si Dieu était une femme ?
Bonne Nouvelle, mars 2008

Zut ! On a encore oublié Madame Dieu !
Le Matin Dimanche, 23 décembre 2007

Une belle démonstration pour souligner la réconciliation des parts masculines et féminines du divin.
Tribune de Genève, 7 décembre 2007 24Heures, 7 décembre 2007

On découvre, au travers de nombreuses représentations de déesses et d'idoles de l'Orient ancien, la face féminine de Dieu, qui a été largement éclipsée au fur et à mesure que se développait le monothéisme.
La Liberté, 5 décembre 2007 L'Impartial et L'Express, 22 décembre 2007 Le Nouvelliste, 13 février 2008

En plus de quarante ans de recherches archéologiques et exégétiques autour et sur l'Ancien Testament, Othmar Keel propose ici une introduction passionnante sur la part féminine du Dieu de l'ancien Israël.
La Vie Protestante (Genève), décembre 2007

Commentaires

Droits vendus

no entires at the moment