La reconnaissance

Une quête infinie ?
27,40 €
Auteur(s):
Paroz Pierre
Pages:
264
ISBN:
978-2-8309-1403-0
Date de publication:
20/01/2011
Collection:
Lieux théologiques
 

Description

La reconnaissance est facteur d’identité. Depuis Hegel, plusieurs penseurs ont cherché à définir le rapport à soi et au monde à partir du lien de réciprocité établi entre l’être humain et ses vis-à-vis inscrits dans des processus de mises en valeur mutuelles : «Dis-moi qui je suis, je te dirai qui tu es. » Un des grands penseurs de la reconnaissance, Axel Honneth, la définit selon trois axes de déclinaison sociale de la personne : l’amour, facteur de confiance en soi, le droit et la justice qui génèrent le respect de soi, et le travail, aux sources de l’estime de soi. Pierre Paroz reprend ici les analyses de cet héritier de l’école de Francfort pour les étendre sur un axe plus vertical, à l’enseigne de ce que disent les religions sur la reconnaissance de soi par des figures transcendantes. En sollicitant une saga nordique, l’épopée de Gilgamesh, Kierkegaard, le Coran ou la Baghavad-Gita aussi bien que les lettres de Paul et d’autres textes bibliques, l’auteur montre qu’il existe dans la pensée religieuse un moment du dépassement de la reconnaissance par des tiers seuls, dégageant d’une quête épuisante d’identité par les seuls recours au rapport mondain et horizontal. Dans ce contexte, le christianisme représente un lieu particulièrement abouti, privilégié et critique, où la quête de reconnaissance sociale se voit allégée par une promesse divine de justification inconditionnelle.

Préface de Pierre Bühler.

Auteur

Pierre Paroz (1949-2015) fut docteur en théologie, pasteur, mais aussi chargé de cours à l'Université de Neuchâtel et professeur de philosophie et d'histoire au Gymnase de Bienne (Suisse).

Table des matières

revue de presse

"Tel est le "prix" à payer pour que la quête de reconnaissance soit conduite à son terme, une fois assumés les impératifs des Textes, de la foi et de la grâce, qui chacun pris dans les "constructions narratives" et les "récits déconcertants" que sollicite Pierre Paroz, scandent la quête de soi." Archives de sciences sociales des religions, n°156, octobre-décembre 2011

"Ainsi le livre nous apporte-t-il de très utiles moyens de réfléchir à nos quêtes incarnées dans les contextes où nous vivons afin d'aller dans la reconnaissance accomplir nos tâches d'homme." LibreSens, juillet/août 2011

"Nous ne sommes pas fatalement condamnés à subir les chaînes de nos pesanteurs, il y a la grâce. Cette ferme et douce assurance d'être reconnu en tant que soi. Ce sens inconditionnel donné à chaque instant d'une vie. Découvrez une clé de dédramatisation et de libération." La Vie protestante (Genève), juillet 2011

"Ce livre choisit d'ouvrir le dialogue avec d'autres héritages religieux; il s'ancre dans le protestantisme, mais en acceptant de mettre ses points de vue en discussion dans cette confrontation; enfin, au terme du parcours, il laisse son lecteur enrichi, stimulé, interpellé dans sa vie spirituelle, et donc... reconnaissant." La Vie Protestante (NE/BE/JU), juin 2011

Commentaires

Droits vendus

no entires at the moment