Recommencer l'Eglise

Ecclésiologie réformée et philosophie politique
22,30 €
Auteur(s):
Mottu Henry
Pages:
184
ISBN:
978-2-8309-1424-5
Date de publication:
07/09/2011
Collection:
Pratiques
 

Description

Henry Mottu nous livre dans ce nouvel ouvrage, fruit de ses expériences de pasteur, théologien et paroissien, sa réflexion sur la question du manque d’autorité au sein des Eglises protestantes contemporaines et son incidence sur leur rôle social et politique. Il en appelle à une autorité créatrice et stimulante qui encouragerait une théologie publique, citoyenne et engagée, capable de se positionner face aux crises morales et identitaires de notre temps, s’élevant contre la tendance générale d’une fuite vers une spiritualité cantonnée à la sphère privée et indifférente aux évolutions du monde extérieur.

L’auteur puise dans la philosophie politique, notamment les oeuvres et la pensée de Hannah Arendt, de quoi saisir les rapports conflictuels entre les notions de pouvoir et d’autorité, entre l’individu et le collectif afin de donner aux Eglises issues de la Réforme de nouvelles pistes de refondation. Pour que les Eglises locales mettent en commun leurs valeurs universelles sans crainte de se voir absorber ou de voir disparaître leurs particularités, il milite en faveur d’un renouveau du mouvement oecuménique. 

Auteur

Professeur de théologie pratique à la Faculté autonome de théologie protestante de Genève jusqu’en 2004, Henry Mottu est l’un des meilleurs spécialistes francophones de la pensée de Bonhoeffer.

Table des matières

revue de presse

"L'essai d'Henry Mottu, pasteur et théologien genevois en retraite, homme de réflexion mais aussi de terrain, relève la perte d'influence et de visibilité de l'Eglise, en tant qu'institution marginalisée au sein d'une société largement sécularisée, voire discréditée par la montée des violences reliées au religieux, par le confessionnalisme qui constitue un frein à l'œcuménisme, par une provincialisation que la mondialisation rend inadaptée." Hokhma, n°102, 2012

"L'ouvrage répond à un vide concernant une pensée actuelle sur l'Eglise, sur l'autorité en son sein et vis-à-vis de l'extérieur. (...) Henry Mottu a par ailleurs raison de souligner que l'on a parfois tendance à enterrer trop vite une institution qui ne vit finalement pas si mal, justement parce qu'elle est plus qu'une institution." Revue d'histoire et de philosophie religieuse, 92/2, 2012

"L'originalité de son livre tient au fait qu'il s'inspire d'œuvres majeures de la philosophie politique, éclairant la tradition théologique par une tradition philosophique de grande valeur. Le résultat, particulièrement convaincant, original et profond, enrichit la réflexion de toute personne réfléchissant à la juste place de l'Eglise au sein de la société." La Vie protestante (Genève), février 2012

"Henry Mottu livre dans ce petit opuscule ravigotant les fruits d'années d'interrogations (...) et nous offre, ce faisant, le portrait d'un vrai "réformateur" du XXIe siècle, cherchant à réinventer son Eglise." Choisir, novembre 2011

"C'est bien parce qu'elle continue qu'il faut la recommencer! Telle est la trajectoire sans cesse renouvelée, d'une première alliance à la nouvelle.(...) Le théologien est aussi un philosophe averti, solidaire de son temps et respectueux de tous les temps. (...) Cette Eglise recommencée  sera servante du pardon et de la promesse, conjuguant l'appartenance communautaire et la réciprocité fraternelle avec la foi confessée ici et dans le monde entier." Réforme, 24 novembre 2011

"En bref, un essai stimulant, qui en appelle à une autorité créatrice, incite à un engagement citoyen et donne des arguments pour "recommencer" l'Eglise dans la propre communauté." LibreSens, novembre-décembre 2011

Commentaires

Droits vendus

no entires at the moment

Interviews