RECYCLE

-
45,70 €
Auteur(s):
Ruef Didier
Pages:
320
ISBN:
978-2-8309-1418-4
Date de publication:
27/04/2011
 

Description

Ce superbe ouvrage réalisé par la célèbre imprimerie Genoud décline vingt reportages entrepris par le photographe genevois Didier Ruef entre 1991 et 2008 sur les thématiques des déchets et du recyclage. De Suisse au Kazakhstan en passant par l’Italie, l’Inde, la Chine, l’Ukraine ou l’Irak, Didier Ruef a photographié toutes sortes de situations dans lesquelles l’humanité se révèle derrière ce qu’elle provoque ou subit au coeur de l’univers des déchets.

Deux cent trente-six images se succèdent dans cet ouvrage qui, mieux que des sollicitations formelles à la protection de l’environnement, invitent à l’action. Si nous sommes ce que nous mangeons, nous sommes aussi ce que nous rejetons. Les dégâts causés par la désinvolture humaine sautent aux yeux du lecteur de ce livre, que ce soit ceux de la surconsommation, du surarmement ou du recyclage par le Sud des ordures exportées du Nord.

Au croisement de l’esthétique et de la politique, cet ouvrage constituera un outil de plus pour sensibiliser les lecteurs à s’engager pour le développement durable. Il accueille un texte d’ouverture de Matthieu Ricard qui voit dans cet ouvrage un moyen de déclencher une prise de conscience altruiste.

Avec des textes de Matthieu Ricard, Jean-Michel Cousteau et Bertrand Charrier

Auteur

Didier Ruef, licencié en économie politique, est photographe. Ses images sont régulièrement publiées dans "The Time", "The Independent Magazine", "Le Monde" et "Die Zeit".

Table des matières

revue de presse

"Ce livre retrace le tour du monde du photographe suisse à travers les plus grands dépotoirs de la planète. Navires pillés, matériel de guerre usé, nature polluée et déchets recyclés, toutes les dérives de l'homme sont pointées du doigt. Avec ce reportage, Didier Ruef provoque une prise de conscience à l'égard des conséquences catastrophiques de la surconsommation sur la biosphère." Photo, juin 2011

"En parcourant la planète bleue, qui vire de plus en plus au violet sous les coups de boutoir d'un consumérisme irréfréné, Didier Ruef a capté 236 images en noir et blanc. Pessimistes, mais pas résignées, elles disent l'essentiel: la terre va mal même si certains tentent d'être à la hauteur d'une tâche titanesque - recycler autant que faire se peut - en donnant l'impression d'être de minuscules fourmis dignes d'admiration se débattant avec un Moloch sans pitié pour la santé du sol, de l'eau, de l'air, des êtres vivants." L'Echo magazine, juin 2011
"Parmi ses photos saisissantes, il y a les déchets d'une dictature déchue, un yacht abandonné dans un port, un centre de destruction d'armes chimiques, la décharge monstrueuse de Manille ou les objets abandonnés par l'ouragan Katrina après son passage aux Etats-Unis. (...) Didier Ruef nous live ici un échantillon d'images qui devraient provoquer une prise de conscience sur l'état de notre planète. De quoi trembler en pensant à l'avenir." 360°, juin 2011
"Navires dépecés, matériel de guerre éreinté, ordinateurs abandonnés, humains irradiés, rien n'a échappé à l'oeil de ce photographe inquiété bien avant d'autres par le grignotage de la biosphère sous l'effet de la surconsommation, de la violence et de l'injustice. Son tour du monde est un voyage vers la prise de conscience." L'Echo du WWF Genève, juin 2011
"Si nous sommes ce que nous mangeons, nous sommes aussi ce que nous rejetons. Les dégâts causés par la désinvolture humaine sautent aux yeux du lecteur, que ce soit ceux de la surconsommation, du surarmement ou du recyclage par le Sud des ordures exportées du Nord. Avec un texte d'ouverture de Matthieu Ricard voyant dans l'ouvrage un moyen de déclencher une prise de conscience altruiste." France Inter, La librairie francophone, 15 juin 2011

"Le Genevois a travaillé pendant vingt ans à "Recycle". L'ouvrage sur ses reportages écologiques sort enfin. (...) Pessimiste, ce message (environnemental) au fait ? Oui, mais pas désespéré." La Tribune de Genève, 29 avril 2011

"Il semblerait qu'une facette de l'humanité soit détectable dans le traitement de ses ordures. L'état de nos immondices en dit long sur l'état de notre civilisation. Didier Ruef en fait l'amer constat, parcourant le globe depuis vingt ans à la poursuite de nos saletés. Il sort "Recycle", un livre qui témoigne de notre monde étouffé par sa propre surproduction, qui délocalise ses déchet, empêtré dans ses poubelles." Bilan, 27 avril 2011

"Dans un livre saisissant, le photographe suisse Didier Ruef documente l'enjeu menaçant du rebut et du recyclage dans le monde. (...) Autant dire que ce livre n'est pas loin d'être indispensable. Mieux voir, c'est mieux comprendre." L'Hebdo, 7 avril 2011

Commentaires

Droits vendus

no entires at the moment